Articles

Si vous lisez ceci, alors vous êtes sur la même fréquence que moi. Le quorum est atteint.

    Avant de partir en lambeaux, il y a des choses que je tiens à dire en public, sur la scène de Facebook, la seule où j'ai attendu d'être devenu vieux pour exprimer mes idées et mes sentiments, (comme le font des milliards d'autres que moi d'ailleurs et souvent beaucoup mieux que moi !), invité par quelques personnes à peine, à une époque où les lieux de prières se vident, alors qu'ici la salle est pleine, même si des contacts se sont désabonnés de mon compte, disons plutôt de nos réunions de prière...  Car c'est de cela qu'il s'agit lorsque nous sommes nombreux - non seulement à lever les bras au ciel en implorant sa grâce - mais en déliant nos doigts sur un clavier, ou sur le manche d'une guitare et les cordes d'un instrument de musique, pour exprimer aux autres ces milles choses qu'une force étrange nous oblige à matérialiser, nous créons alors une énergie sublime en formant cette grande assemblée dans un monde qui souffre, et c'est

Léonard, j'ai célébré en 2019 les 500 ans de ta disparition à ma façon ! Et chaque année, j'ajouterai les pages qui manquent à mon livre, et je sais que tu m'y aideras, n'en déplaise aux détracteurs qui crient trop souvent à la censure à propos de toute théorie et plan d'action.

Image
 Le livre ou plutôt essai que j'ai écrit sur Léonard de Vinci est plus proche de la voyance que des archives et témoignages, qui sans être faux, ne lèvent pas le voile pour autant, et il est même possible, voire certain, que personne ne le souhaite, appréhendant peut-être un malaise moral ou une énigme irrésolue. Or, les hommes n'aiment pas les problèmes et il est possible que ce refus de résoudre ait fait apparaître des politiques chargées de le faire à leur place ; et à leur façon, donc qu'ils ne se plaignent pas trop à ce sujet ! Je n'ai donc pas cherché à publier ou éditer ce livre, et ne le publierai pas, parce que le grand public se fiche éperdument de ce que je pourr a is raconter à ce propos, de plus ne faisant pas partie du monde universitaire ( ce qui ne veut pas dire que je suis un autodidacte), mais pas historien, ou autre "spécialiste", n'étant pas non plus inscrit dans le bottin mondain, ni nulle par ailleurs, pas de cooptation, etc, etc, je

Les gens en mal de célébrité ne cessent de se créer une image afin de la vendre à l'industrie, et sitôt devenus célèbres, ils se cachent et vivent en secret en refusant de partager leur image. Cherchez l’erreur !

LES MOTS NE VEULENT PLUS RIEN DIRE

Image
Mage, magicien... cela ne veut plus rien dire, nous serons chaque fois induit en erreur par la vibration qu'ils dégagent étant donné que les fonctions de ces "mages" et magiciens n'avaient au fond rien de vraiment divin ni de spirituel, et je me demande même si le mot "Druide" n'en fait pas partie. Rien ni personne ne nous oblige à croire aveuglément tout ce qu'on nous raconte, nous ne sommes pas tous ni toutes soumis à ce type d'autorité ! Si vous lisez les témoignages historiques et les sacrifices qui en découlent, vous comprendrez que je refuse ces mots porteurs d'ignominies, donc salis par des comportements en contradiction totale avec la signification qu'ils étaient censés représenter et les énergies qu'ils devraient (r)éveiller en nous. Les gens parlent sans savoir et le pire est qu'ils sont devenus capables d'y croire ! Est ce que le fait de parler deviendra aussi difficile que jouer au Mikado !      «  Ces usages m’éta

Un nom sur un mur, perdu parmi des milliers d'autres... Il ne faut pas attendre le miracle, il faut le faire ! Et surtout y croire. Sans la foi, personne ne guérira !

Image
Je cite le nom de Bruno Gröning aux rang des JUSTES parce qu'il a sauvé et guéri des milliers de personnes !  Gravez le dans la pierre de vos murs et édifices, parce que ce sera avec de telles pierres que vous devrez bientôt reconstruire ce monde ! Car lui aussi a crié au ciel "HINENI! HINENI, Seigneur !" en levant les bras !   La vie appelle parfois certains d’entre nous à se distinguer des autres pour des raisons diverses et à se placer du bon côté de l’histoire. Ces personnes n'ont pas toujours le choix, elles sont généralement courageuses, avec une foi inébranlable, elles croient au bien sur cette terre et en la véritable justice, et elles vont avoir du mal pour le matérialiser, mais elles seront rarement seules dans cette tâche. Si elles acceptent cette mission, elles n’auront plus droit à l'erreur, ni à aucune faute d’ailleurs. Au moindre écart, quelque chose leur tombera immédiatement dessus de façon spectaculaire. Cette étrange destinée leur est révélée
  Je profite de mon passage sur le réseau pour vous informer très simplement, les ami(e)s, et aussi le public qui s’est intéressé à « mes travaux » peut-être en se grattant la tête, qui sait ? :) que je n’ai rien fait pour devenir ce que je suis, mais soyez persuadé que nous avons tous et toutes la même potentialité au départ et que tout est possible, n’en doutez jamais ! Beaucoup ont d’ailleurs activé cette potentialité dans des domaines différents, preuve qu’ils ont entendu « la petite voix, qui m’avait dit il y a bien longtemps d’examiner mes bagages. J’y ai découvert ce qu’on appelle des « arts », ensuite je me suis rendu compte qu’il fallait remettre en place les pièces de ce puzzle, ne sachant très par où commencer car il fallait tout reprendre depuis le début, c’est ce que j’ai fait en commençant par... tout en même temps... Pour l’écriture, j’hésitais, mais la petite voie devint gutturale et autoritaire en m’ordonnant d’écrire alors que je ne trouvais aucun talent, «  on

Les temps ont changé...

Image
  A propos des travaux de peinture aujourd'hui, quel que soit le niveau de l'artiste, son talent, si le système ne l'intègre pas, il ne fera que vivoter. En principe, lorsqu’un client commande un tableau, ce qui est très très très rare de nos jours, il est en droit d’exiger un travail fini, de qualité, de bonne facture. Dans ce cas, je préparais mes couleurs, vernis, huiles, etc. Il existe encore de bonnes maisons qui fabriquent des produits de qualité, mais ils coûtent très chers –les autres couleurs contiennent souvent de l’hydrate d'aluminium ou du Sulfate de Baryum, un sel chimique blanc qui ne coûte rien comme la plupart des produits chimiques, ça donne du volume, une texture, mais autant peindre avec une pâte dentifrice à laquelle on ajoute un pigment chimique. Le poids y est, mais pas la qualité. Ce « produit » couvre mal, il n’adhère pas. Bienvenue au XXIe siècle !  Ensuite, ils stabilisent ces couleurs à l'huile avec l'hydrate et le stéarate d'alu